Actualité du jour: Les CV mensongers

Mensonges, CV gonflés, fausses références,  faux diplômes, compétences inexistantes, aujourd’hui les supercheries sont à la mode.
De nos jours la concurrence est forte sur le marché de l’emploi et certains sont prêts à tout pour obtenir un job.

Chirurgiens sans diplômes, pilotes de ligne sans licence, CV de patrons d’entreprises truqués, les exemples ne manquent pas!
Comme ce Suédois ayant travaillé pour des compagnies aériennes belges, britanniques et italiennes pendant treize ans avant que l’on ne découvre qu’il n’avait pas de brevet de pilote. Le jour de son arrestation, il s’apprêtait à décoller aux commandes d’un Boeing 737. Ou encore au Portugal ou un escroc s’est fait passé pour un brillant économiste pendant six mois avant d’être démasque par un ancien camarade de classe. Comme quoi, même la supercherie la plus incroyable peut passer comme une lettre à la poste.

Selon une infographie de Visual.ly, près de 46% des CV seraient bidonnés, et 70% des jeunes seraient prêts à gonfler leur CV pour obtenir plus facilement un emploi. En tête du classement des mensonges les plus courants, les prétentions de salaires, certains n’hésitent pas à gonfler leur précédent salaire pour en obtenir un plus intéressant. En deuxième place des mensonges les plus courants, les descriptions d’emplois enjolivées, comme lister des tâches jamais accomplies. Enfin, les dissimulations de « trous de parcours » sont très courantes.Pour le reste cela concerne, des exagérations sur les compétences en langues ou sur certains logiciels.

Mais attention, certaines entreprises sont dorénavant équipées d’un « arsenal anti-fraude » au CV.

Certains recruteurs n’hésitent pas à appeler les anciens collègues des candidats pour faire des vérifications. Première parade, exiger les diplômes originaux. D’autre part certains recruteurs n’hésitent pas à mettre le candidat en situation et même à payer un enquêteur pour les postes sensibles (le candidat doit être informé de cette enquête). Les recruteurs ne peuvent uniquement se baser sur la confiance et se permettent d’utiliser toutes les méthodes disponibles pour découvrir les supercheries.

Etudiants, ne soyez pas trop fantaisistes, l’employeur appréciera votre honnêteté. Plutôt que de tricher, mieux vaut donc prendre le temps de peaufiner la structure et la présentation de son CV en demandant si besoin conseil à des spécialistes.

Infographie:

the-truth-about-lying-on-resumes_50edf9d46d402

Source: http://visual.ly/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s